Extraits du livre des questions

“Je ne t’ai pas cherchée Sarah. Je te cherchais. Par toi, je remonte à l’origine du signe, à l’écriture non formulée qu’esquisse le vent sur le sable et sur la mer, à l’écriture sauvage de l’oiseau et du poisson espiègle. Dieu, Maître du vent, Maître du sable, Maître des oiseaux et des poissons, attendait de l’homme le livre que l’homme attendait de l’homme; l’un pour être enfin Dieu, l’autre pour être enfin l’homme…”

“Toutes les lettres forment l’absence. Ainsi Dieu est l’enfant de son nom.”

Edmond Jabès, Le livre des questions, Gallimard, 1963

This entry was posted in Poetry. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s