Other religious figures than Sayedna Hassan

I saw (and sorry i can’t find the link anymore) that the Maronite Cardinal Sfeir has warned against a coming back of Lebanon to a time of “wissayeh” (not sure of the translation but would “tutelage” be fine?). So Sfeir coming from and going to Washington is not in itself the manifestation of his biggest desire to go back to a time (3ahd) of tutelage (wissayeh).

Advertisements

5 thoughts on “Other religious figures than Sayedna Hassan

  1. en gros la politique du moins pire c’est le compromis pour eviter la destruction totale. et le compromis ici c’est accepter la realite du hizballah dans un contexte nationale. Donc pas de desarmement tout de suite et plus de courbette devant les americains.

    Il faut faire confiance a Hizballah. Ils ont prouve qu’on pouvait leur faire confiance. L’alternative en tous les cas et bien plus desastreuse. Aussi simple que ca.

  2. You are really a bunch of a..holes.You compare Cardinal Sfeir to Sayyed Hassoun? Come on, a little more decency. For all I know, Cardinal Sfeir is not kidnapping people and is not threatening…

  3. je suis d’accord avec le rejet de l’art de la courbette que nos CONcitoyens savent trop bien faire.
    Mais je parle de TOUTES les courbettes, qu’elles soient faites vers l’Ouest ou vers l’Est.

    mais dis moi, sérieusement (je ne suis pas en train d’essayer de faire ma maligne), qu’ont-ils fait pour prouver qu’on pouvait leur faire confiance?
    Aussi motivés et incorrompus qu’ils soient, je n’ai jamais été très à l’aise pour accorder ma confiance à un groupe qui se croit investi d’une mission divine.
    Ce qui ne veut pas dire que je soutienne le “14 mars” (quel nom débile, celui who came up with this name deserves a firing) non plus.

    C’est ça qui m’attriste au Liban en ce moment. Si on critique un côté, on est automatiquement catégorisé comme faisant partie de l’autre.
    Il n’y a plus de vrai débat. Juste des âmes qui s’enflamment pour défendre “rationellement” leur côté en s’étonnant que leur interlocuteur ne soit pas suffisamment intelligent pour comprendre la logique innée de leur position.

    Mais bon, je rouspète trop.

  4. L’idée de la mission divine n’a pas d’essence et ne doit pas être perçue comme ayant une essence. C’est une idée qui ne peut exister que dépendamment de ce qu’elle représente comme demande sociale. Et donc elle ne fait qu’évoluer pour refléter les nouvelles réalités de relation de pouvoir et de mobilisation, d’alliance/desalliance avec les autres parties du pays, de relation avec l’Etat. Donc dans ce sens là faut pas trop s’en prendre à l’image « d’idée divine » mais aux pratiques qui s’en suivent et la signification que ces pratiques ont pour la population et le mouvement social.

    Pour le reste t’as bien raison.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s